Dormir, dooormir, se reposer

« Prenez de l’avance sur votre sommeil » – conseillent des amis à des futurs parents. En écoutant ce type de blague, du reste peu originale, les femmes enceintes sourient seulement par politesse. Elles savent parfaitement qu’elles n’arriveront pas à prendre de l’avance sur leur sommeil. Elles sentent qu’après la naissance, ça risque d’être difficile de dormir. Mais elles se rassurent entre elles, qu’elles vont bien y arriver.

Une attitude positive est souvent la meilleure attitude à observer, mais cela ne suffit pas et peut même être contre-productif dans ce cas-là.  Il faut être conscient de la réalité et se préparer aux premiers mois de la parentalité. Voici quelques faits liés à la fatigue et à la régénération des forces des parents.

 

1.  Le manque de sommeil peut engendrer de nombreux conflits dans le couple

Personne n’est en mesure d’imaginer comment se sent une personne qui ne dort que plusieurs heures par nuit et qui est soumise à un stress permanent. C’est simple – tant que vous ne l’avez pas vécu, vous ne savez pas ce que c’est. Ce type d’expérience est vécu en général par les parents de nouveau-nés. Chacun de façon différente, mais tous les deux fortement.

La fatigue, que les deux parents ressentent, est énorme et de longue durée. On pense alors inévitablement que pour la deuxième personne, c’est plus simple. Durant cette période, on ressent moins d’empathie – dans des situations de crise on a tendance à se concentrer sur soi-même (et désormais sur l’enfant) plutôt que sur son partenaire adulte. Quand nos besoins ne sont pas assouvis, nous ressentons de l’incompréhension. Le sentiment de frustration augmente et donc nous passons à l’attaque. L’autre personne se sent également incomprise et répond aux attaques. Les conflits éclatent facilement, les accusations fusent et le sentiment de solitude naît.

Un conseil : essayez de parler de ce que vous ressentez en utilisant des communiqués tels que JE (je ressens…, j’ai besoin…, je vois..). Evitez de discuter sur ce que l’autre personne doit penser ou ressentir. Une discussion de « soutien » ne doit pas forcement se finir par la mise au point de solutions. Parfois, on a juste besoin d’être entendue, reconnue, d’entendre des mots d’admiration et d’amour.

 

 

2.    Les nouveau-nés dorment beaucoup, leurs parents peu.

Pour de nombreux parents, c’est un choc. Aux cours de préparation à l’accouchement, ils ont entendu que le nouveau-né dort 16 heures par jour – alors pourquoi sont-ils sur les rotules et ont-ils besoin d’allumettes pour garder les paupières ouvertes ? Alors voilà : le nouveau-né des manuels dort en effet autant. Mais personne n’a dit qu’au moins une partie de ce sommeil sera sans interruption. Les petits se réveillent puis se rendorment, s’endorment pendant la tétée, pendant la promenade ou quand on les porte dans les bars ou en écharpe. Ils ne différencient pas la nuit de la journée et font des marathons d’activité quand les parents rêvent de poser la tête sur l’oreiller.

Un conseil : Profitez de chaque moment de répit pour vous reposer (dormir ou faire une sieste). Quand bébé s’endort, allongez-vous aussi. Le ménage, la cuisine et les autres choses peu importantes peuvent rester au second plan.

3. Plus bébé est âgé, plus il peut se réveiller souvent la nuit

On entend souvent un papa ou une maman fiers de dire : « Mon fils n’a que trois mois et il dort toute la nuit, et Lola chez les voisins est plus âgée et se réveille encore la nuit ». En premier lieu : chaque enfant est différent et ce n’est pas la peine de se vanter car ce n’est probablement pas le mérite des parents. En second lieu : bon.. la situation peut changer à tout moment. Vers le 5e mois, de nombreux nouveau-nés commencent à se réveiller plus souvent la nuit pour manger, car l’allaitement de nuit fournir plus de graisse nécessaire au bon développement moteur. C’est la nature qui veut cela. Les bébés plus âgés se réveillent souvent lors de la poussée dentaire ou pour manger car ils éprouvent le besoin de ressentir l’affection de leur maman.

Un conseil : Si votre bébé change son rythme de réveil, ne vous inquiétez pas mais cherchez-en les causes. S’il n’a pas de traces d’infection, de poussée dentaire, s’il n’a pas trop chaud et s’il n’est pas mouillé, dites-vous simplement que ce n’est qu’une période de son développement et qu’il a besoin de votre présence. Cela passera.

 

4.    Dormir ensemble a des bons côtés, mais sous certaines conditions

Le choix incombe aux parents : dormir avec leur bébé ou pas. Il est clair qu’il est important de dormir à proximité de son bébé. C’est une question de sécurité. Cela permet également aux parents de réagir rapidement quand le bébé se réveille. Il suffit parfois de bercer un peu son bébé pour qu’il se rendorme.

Dormir dans le même lit avec son bébé facilite l’allaitement pour la maman. Avec un peu d’habilité, elle peut en restant allongée installer le bébé confortablement au sein – en s’assurant que le bébé est bien en sécurité – et dormir un peu. Les détracteurs du sommeil partagé disent que la maman peut écraser le bébé. Mais une maman non concentrée en raison du manque de sommeil ne pourra pas non plus s’assurer de la sécurité de son bébé quand elle le nourrit dans son fauteuil.

Un conseil : nourrir le bébé dans le lit et dormir un peu ne peut être fait que dans les situations où maman et bébé ont beaucoup de place, qu’il n’y a pas dans le lit de couette ou couverture lourde, pas de coussins ni oreillers, et que le lit est disposé de façon à ce que le bébé ne tombe pas. Les parents qui dorment avec le bébé, ne peuvent pas être « grisés » (alcool, médicaments, narcotiques) et ne doivent pas non plus fumer (risque élevé de mort subite du nourrisson).

 

 5.    La nécessité de se régénérer

Les besoins de bébé sont très importants mais ceux des parents ne peuvent pas être relégués au deuxième plan. Maman et papa doivent reprendre des forces afin de pouvoir travailler, s’occuper du bébé et encore profiter de la vie. C’est très important afin de donner à son enfant une belle enfance et ne pas lui offrir une vie de sacrifice et de fatigue.

Un conseil : occupez-vous chacun votre tour de votre bébé, mettez en place une répartition des tâches, n’hésitez pas à faire appel à des proches. Soyez francs, essayez de définir vos besoins. Parfois une petite balade hors de la maison et sans bébé est plus utile qu’une sieste.

 

6.    Un bon sommeil se calcule en cycle, pas en heures

Avant on disait qu’un adulte avait besoin de 8 heures de sommeil par jour. De nos jours, nous savons qu’il ne s’agit pas d’heures mais de 4-5 cycles de sommeil dans une journée de 24h (chaque cycle durant 90-100 minutes). L’idéal étant de se réveiller tout seul à la fin d’un cycle (c’est ce qui se passe quand on se lève pour aller aux toilettes). Le pire est d’être réveillé lors de la phase de sommeil profond. Malheureusement bébé ne prend pas en compte si maman est en phase de sommeil profond ou pas et se met à pleurer.

Un conseil : essayez de reprendre des forces la nuit, mais faites aussi des petites siestes dans la journée. Si possible entre 14h et 16h entre 15 et 20 minutes.

 

7.    Les mamans de petits enfants sont souvent en manque de sommeil

Les médecins spécialisés dans les soins liés au sommeil font remarquer qu’ils comptent un groupe important de patients parmi les mamans de petits d’environ 2 ans. Après de nombreux mois de sommeil perturbé et de forte fatigue, quand le bébé les laisse un peu dormir, elles n’arrivent plus du tout à dormir.

Un conseil : prenez soin de votre sommeil, de votre hygiène de sommeil, battez-vous pour que quelqu’un vous remplace pour veiller au sommeil de bébé. Le sommeil est nécessaire pour une vie saine. Votre enfant a besoin de parents en bonne santé et pour longtemps.

 

 

 

Et ça devait être si beau…
Lisez chaque jour une histoire à votre enfant – il sera plus intelligent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Navigation
Fermer

Mon Panier

Great to see you here !

A password will be sent to your email address.

Your personal data will be used to support your experience throughout this website, to manage access to your account, and for other purposes described in our politique de confidentialité.

Already got an account?

Les catégories