Pourquoi il ne veut pas dormir ?

Les jeunes enfants ont besoin de beaucoup de sommeil. On estime qu’un nouveau-né dort environ 16 heures par jour. On se demande bien alors pourquoi nous, les parents, tenant à peine debout, on s’épuise à essayer en vain d’endormir nos petits ?

La majorité des problèmes liés au sommeil des jeunes enfants vient du fait que nous (les adultes) souhaiterions qu’eux (les enfants) dorment quand cela nous arrange. Et eux, sur ce sujet, ne coopèrent pas beaucoup (pas seulement sur ce sujet d’ailleurs). Nous pensons que la nuit est réservée au sommeil (nous aimerions bien aussi nous reposer à ce moment-là), et comptons également sur des siestes régénératrices dans la journée. Nous rêvons encore que notre petit dorme dans son lit.  La pratique est cependant toute autre. Bébé ne dort pas mais il somnole, pas dans son lit mais sur notre ventre, et la nuit en général il se réveille.

Pourquoi en est-il ainsi et que peut-on faire ?

Entre 0 et 3 mois

Le nouveau-né ne distingue pas la nuit du jour. Il se fatigue rapidement, ne serait-ce que lors de la tétée qui lui prend des heures. Il a besoin de la proximité de sa mère, son odeur, sa chaleur, des sons émanant de son corps (les battements du cœur, le souffle de la respiration, les gargouillements de son ventre), afin de se sentir à nouveau comme avant, avant la naissance, quand la vie était simple et confortable. Lors des trois premiers mois, il s’adapte à la vie de ce côté du ventre. Il apprend à respirer, téter, avaler, digérer et à « évacuer ». Il s’habitue au toucher des vêtements et des couches, à la température et à l’humidité de l’air. Il est sollicité par de nombreux stimuli, qu’il n’enregistre pas consciemment pour le moment mais qu’il traite. Son cerveau fonctionne à plein régime et doit se régénérer. D’où le fait qu’il tombe souvent de sommeil. Il est cependant souvent réveillé, car son petit estomac ne peut pas contenir beaucoup de nourriture et il digère très rapidement. La faim et le besoin d’être proche de sa maman font que bébé se réveille en pleurs.

Que faire ?

Durant les premières semaines après la naissance, faites-en sorte de suivre le rythme de votre enfant : dormez ou reposez-vous quand il dort. Vous avez besoin de vous régénérez, et pour le moment c’est difficile la nuit, alors faites des siestes dans la journée. Le ménage, les visites des amis et toutes les autres choses laissées de côté, maintenant votre force et votre santé sont prioritaires. Demandez de l’aide à vos proches. Quelqu’un peut promener bébé et pendant ce temps vous vous allongez un moment ?

Mettez progressivement en place le rythme de la journée. Pour le moment, ces principales activités seront la promenade, le bain et les rites l’accompagnant. Entre ces « évènements », nourrissez-le à la demande. Pour le moment ce n’est pas la peine d’essayer de réguler le rythme des tétées, cela viendra.

La nuit, quand bébé se réveille et veut manger, n’allumez pas la lumière principale, ne faites pas de bruit. Apprenez peu à peu à bébé que la nuit est un moment de silence et de calme, et le jour d’activité. Si la couche n’est pas très mouillée ou sale, il attendra jusqu’au matin.

Si bébé a des coliques, essayez surtout de réguler son rythme de la journée, n’invitez pas d’amis, évitez d’aller dans des lieux bruyants et encombrés. Testez Whisbear l’Ourson Apaisant qui apaise et facilite l’endormissement.

Entre 4 et 6 mois

Bébé perçoit de plus en plus de stimuli de l’extérieur. Son attention est attirée par le bruit et la lumière : l’aboiement d’un chien, les feuilles d’un arbre soufflées par le vent, le froissement du papier, les voix d’enfants dans l’aire de jeux. Difficile de dormir lors de la promenade, et il se réveille à chaque instant durant la nuit. A cette période, le bruit des voisins qui parlent fort commence à attirer votre attention et vous avez envie d’interdire les alarmes des voitures. Quant au bout d’une heure d’endormissement vous voyez enfin ses paupières se fermer vous êtes la personne la plus heureuse du monde. Au bout d’une minute, le téléphone sonne et réveille bébé. Vous avez juste envie de tordre le coup à celui qui a appelé.

Les tétées dans la journée commencent à poser problème. Bébé est vite distrait, tourne la tête, se détourne du sein. La nuit il pourrait téter sans fin. Il se réveille de plus en plus souvent et vous empêche de dormir. Le tétée régulière la nuit est désormais importante et nécessaire. La nuit, le lait est riche en acides gras nécessaires au développement du cerveau et de la vue et donne aussi l’énergie nécessaire aux activités de la journée. C’est une étape difficile pour la maman qui allaite, mais en lui donnant le sein elle lui donne ce qu’il y a de meilleur pour sa santé. Elle investit dans son intelligence, sa mémoire, sa résistance, et son bon développement. Le fait que bébé se réveille souvent ne veut pas dire qu’il doit être nourri. Lui donner du lait infantile en bouteille n’est pas une bonne solution. Le lait maternel est sans comparaison de meilleure qualité et particulièrement nécessaire à cette étape de son développement (et pas seulement).

Que faire ?

Tout d’abord il convient de se répéter que c’est une étape, qui va passer. C’est comme ça chez les enfants. Pas chez tous, mais visiblement chez le vôtre, c’est le cas. Il vaut mieux donc l’accepter, en connaître les raisons et répondre à la fois aux besoins de bébé et aux vôtres. Si bébé est grognon lors de la promenade, n’aime pas la poussette, essayez de le porter en écharpe ou dans un porte-bébé souple. Les bébés s’énervent quand ils sont allongés sur le dos car ils ne peuvent rien voir de l’environnement qui a l’air si intéressant. Et il est encore trop tôt pour le promener en position semi-allongée. L’écharpe est pratique parce qu’elle lui permet d’observer le monde et de se blottir contre son parent. Quand il est fatigué, il lui est plus facile de se détacher des stimulations et de faire une sieste.

Dans les situations où bébé est irrité, n’arrive pas à se calmer, essayez Whisbear l’Ourson Apaisant.

Lors de la tétée la nuit, la meilleure position est allongée pour pouvoir se reposer. Soyez attentive à la sécurité de l’enfant (aucun coussin ni couverture lourde dans le lit, prévoyez beaucoup de place et sécurisez bien pour éviter qu’il tombe du lit en roulant et nourrissez-le en somnolant.

Entre 7 et 12 mois

A cette période, l’enfant commence à s’orienter que lui et sa mère ne forment pas un même organisme. Qu’ils peuvent être séparés. Cette prise de conscience est à la fois séduisante (on peut ramper ou marcher à quatre pattes à la conquête du monde) et effrayante (surtout ne pas perdre maman du regard). C’est le début de ce qu’on appelle la peur de la séparation. C’est une période difficile pour la maman (comme si c’était facile avant J…). Bébé ne veut plus la quitter, même la nuit.

Dans le deuxième semestre de sa vie, les nuits peuvent être perturbées par les poussées dentaires. La poussée des dents est douloureuse, elle peut entrainer de la fièvre, l’irritation, l’absence d’appétit, même un rhume (irritation des muqueuses) et la diarrhée.

Et enfin encore un cycle, qui vous ôte toute envie de vous allonger et de vous endormir : se tenir debout. Depuis qu’il arrive à s’assoir, s’accrocher à des éléments pour se mettre debout, impossible de l’en dissuader. Enfin, on peut le poser mais pas pour longtemps. Vous le posez-il se lève, vous le posez-il se lève, vous le posez… Quand il finit par s’endormir, bébé bouge avec ses rêves, tourne dans le lit comme l’aiguille d’une pendule, il prend des positions étranges et se découvre sans cesse.

Que faire ?

Ce sera probablement plus facile à vivre si vous vous êtes consciente que bébé ne vous manipule pas, n’essaie pas de vous pourrir la vie. Son comportement (réveils réguliers, problèmes d’endormissement) résulte de besoins naturels.

Il convient également de se souvenir que, même si bébé préfère maintenant sa maman, papa aussi peut tout faire (à l’exception de la tétée) pour aider. Et il devrait participer à la vie du bébé, pour le bien-être des deux. Ne baissez pas les bras, ne vous découragez pas.

A partir du moment où bébé mange des repas fixes, essayez de lui donner au diner des aliments consistants – de la semoule, des bananes. Il y a moins de chances qu’ensuite il n’ait faim et se réveille.

Nourrissez-le à heure régulière dans la journée : repas, promenade, bain, sieste. Pour l’enfant, cette routine est importante, car elle lui donne un sentiment de sécurité. Et plus il se sentira en sécurité, moins il aura de craintes qui rendent son sommeil difficile.

Vous pouvez encore utiliser l’Ourson Apaisant WhisbearSon souffle agit également sur les bébés plus âgés et les jeunes enfants.

Lors des poussées dentaires appliquez un gel apaisant sur les gencives, et si vous êtes inquiète, après consultation d’un médecin, donnez-lui du paracétamol en dose adaptée à son âge et son poids.

Pour les bébés qui gigotent beaucoup la nuit et se découvrent, préférez une gigoteuse à une couverture.

Si votre enfant ne veut s’endormir qu’en allaitant, apprenez-lui délicatement mais fermement à s’en déshabituer. Au sein, il peut somnoler mais maman ne peut pas être coincée et en position inconfortable toute la nuit. 

 

A 1an et plus

Il vous semblait que le plus dur était passé ? De fait, l’enfant d’un an n’est pas programmé pour dormir toute la nuit. Du moins, la majorité d’entre eux. C’est difficile quand maman rentre du travail et que bébé veut rattraper la nuit son besoin d’être près d’elle. Et il ne veut pas seulement se blottir contre elle mais il a envie de jouer avec sa maman, de lire un livre et même de manger à deux heures du matin.

Cela devient problématique quand il sort de son lit sur ses deux jambes. Enfin l’arrêt de l’allaitement peut également être compliqué, pour un petit être qui n’a connu que le sein pour s’endormir…

 

Que faire ?

N’écoutez pas les avis du style : « à cet âge il devrait dormir tout seul ». N’essayez pas la méthode de « le laisser pleurer » ou « 2-5-7 » – cela perturbe les relations et son sens de la sécurité, provoque un fort stress chez l’enfant et influe le développement de son système nerveux.

Essayez de garder le rythme de jour. Observez combien de temps il dort, c’est peut-être trop ? Prenez soin de lui accorder une grande part de mouvement à l’air frais. Le soir, proposez-lui des jeux apaisants, une lecture, des rituels (par ex. un massage). Echangez-vous les « tours », papa peut l’endormir aussi bien que maman.

Une grande partie des parents, comme vous, rêve ne serait-ce que d’une nuit complète. Vous éprouvez sûrement la nostalgie des soirées devant un bon film. D’un autre côté, c’est un moment unique. Il n’y a probablement aucune autre preuve de confiance qu’un enfant qui se blottit contre vous, se détend et s’endort.

Autor: Whisbear

Mogą cię zainteresować

19.06.2018Conseils & Opinions

Nous cherchons une nounou. Les 12 étapes pour parvenir au succès

Przejdź do artykułu
30.11.2017Conseils & Opinions

12 méthodes pour calmer bébé

Przejdź do artykułu
8.05.2018Conseils & Opinions

Les fenêtres de développement, autrement dit : chaque enfant est différent

Przejdź do artykułu
5.06.2018Conseils & Opinions

Maman retourne au travail

Przejdź do artykułu
21.08.2018Conseils & Opinions

De la tristesse au lieu de la joie. 6 réponses aux questions sur la dépression.

Przejdź do artykułu
2.10.2018Conseils & Opinions

8 choses que vous faites tous les jours. Savez-vous quels effets elles ont sur votre enfant ?

Przejdź do artykułu
30.01.2018Conseils & Opinions

BABI : enfants (et parents) aux besoins intenses

Przejdź do artykułu
10.04.2018Conseils & Opinions

Pourquoi bébé a des maux de ventre ?

Przejdź do artykułu
4.09.2018Conseils & Opinions

La sieste du nourrisson – saine, mais comment ?

Przejdź do artykułu
3.11.2017Conseils & Opinions

La bataille des coliques

Przejdź do artykułu
24.04.2018Conseils & Opinions

Quels souvenirs garde un nouveau-né ?

Przejdź do artykułu
17.03.2017Conseils & Opinions

Le bain c’est super !

Przejdź do artykułu
19.12.2017Conseils & Opinions

9 conseils pour passer de bonnes Fêtes de Noël (avec bébé)

Przejdź do artykułu
16.01.2018Conseils & Opinions

Le défi de la poussée dentaire

Przejdź do artykułu
7.08.2018Conseils & Opinions

Quand bébé commence-t-il à faire ses nuits?

Przejdź do artykułu
27.02.2018Conseils & Opinions

Dormir, dooormir, se reposer

Przejdź do artykułu
22.05.2018Conseils & Opinions

6 choses que les parents d’un premier enfant devraient savoir

Przejdź do artykułu
28.12.2017Conseils & Opinions

Le sommeil de bébé – ce dont les enfants ont besoin et ce que les parents leurs apportent ?

Przejdź do artykułu
4.11.2017Conseils & Opinions

8 choses que vous apprenez sur vous-même grâce à votre enfant

Przejdź do artykułu
3.07.2018Conseils & Opinions

Que donne une peluche à un enfant?

Przejdź do artykułu
13.02.2018Conseils & Opinions

Et ça devait être si beau…

Przejdź do artykułu
13.03.2018Conseils & Opinions

Lisez chaque jour une histoire à votre enfant – il sera plus intelligent

Przejdź do artykułu
27.03.2018Conseils & Opinions

Dans le lit des parents. Dormir avec bébé ?

Przejdź do artykułu

Panier
Il n'y a aucun produit dans le panier!
Continuer les achats