Lisez chaque jour une histoire à votre enfant – il sera plus intelligent

« Ma belle-mère me racontait qu’elle lisait « Le Petit Prince » à son fils André dès le berceau » – me racontait il y a longtemps une de mes amies. André est désormais un éminent professeur d’économie et un monsieur âgé, sa maman était donc une femme très intelligente puisqu’elle a fait, d’instinct, quelque chose qui n’a été reconnu scientifiquement que bien plus tard – la lecture à haute voix aux bébés.

Quand commencer la lecture à voix haute ?

On peut commencer à lire à haute voix avant même sa naissance. Les futures mamans savent depuis longtemps que pendant la grossesse elles devraient écouter de la bonne musique, bien choisie. Il n’y a donc rien d’étonnant de lui conseiller de lire à haute voix dès les 5e-6e mois de grossesse. Le papa peut également lire « au ventre ». Le fœtus commence à entendre les sons de son entourage vers le 5e mois. A 6 mois de grossesse, il commence à reconnaitre le rythme de la mélodie de la langue. Lors du dernier trimestre, il est en mesure de distinguer la voix de sa maman, de son papa, ou des frères et sœurs et peut ressentir leurs émotions ! Ainsi les émotions liées à la lecture à voix haute, d’une voix qu’il connaît bien, lui apportent un sentiment de sécurité. En lisant à haute voix au bébé pendant la grossesse, nous créons le premier lien de proximité qui est important – souligne la psychologue Magdalena Kielbratowska : « En lisant (…) notre voix est plus apaisée, plus chaude, parce que nous nous adressons à un être vivant que nous aimons…Et l’enfant le ressent, et crée son premier lien avec l’adulte que ce soit papa ou maman qui lit».

Dans le ventre de sa mère, bébé ne distingue pas le sens de l’histoire ni celui des mots, c’est pourquoi il est important de lire avec de l’engagement, cela rendra les émotions plus perceptibles. Modifiez, modelez le ton de la voix, attachez de l’attention au rythme et au volume de la voix. La sorcière a une « grosse » voix, la princesse une « petite » voix. On peut également créer ses propres mélodies pour les héros de nos histoires afin de donner un rythme plus varié à la lecture.

La bonne idée est également d’inviter ses frères ou sœurs à la « lecture au ventre ». Si le frère ou la sœur sait déjà lire, il peut remplacer un parent. S’il est trop jeune, la lecture de papa ou maman se fera pour deux !

On peut tout lire à un nouveau-né, même Le Petit Prince… L’important est que la lecture vous apporte du plaisir et fasse naître des émotions. Cela peut bien-sûr être des contes ou des poèmes – par exemple ceux dont on se souvient de notre propre enfance – leur rythme apaisera bébé. Les psychologues affirment que les nouveau-nés qui ont – dans le ventre de leur mère – entendu des histoires concrètes, ont en général après la naissance une « préférence » pour cette histoire qu’il connaissent et qui les aide à s’endormir.

Il n’est jamais trop tard pour commencer à lire à haute voix. Si vous ne l’avez pas fait avant la naissance, cela peut donc être le bon moment pour un premier contact avec bebe. Il commence à réagir aux jouets, fait des sourires.

Pourquoi lire le plus tôt possible des livres à ses enfants ?

Les psychologues et pédagogues confirment que :

  •         Lire aux enfants facilite le développement de leur cerveau- avant qu’il ne parle – il essaie de comprendre la parole. Pour cela il doit entendre ce qu’on lui dit, et ce qu’on lui lit.
  •         Un enfant à qui on a lu, commencera à parler plus vite.
  •         Les enfants ont des facilités à se concentrer, à s’exprimer – la lecture augmente le vocabulaire.
  •         L’enfant se sent important et apprécié, quand vous trouvez chaque jour le temps pour lire près de lui. Vous construisez un lien fort entre parent et enfant.
  •         La lecture le rend plus sensible – en vivant les aventures des héros, l’enfant comprend mieux ses propres sentiments. Il découvre beaucoup de choses sur le monde – car il fait connaissance avec des choses qu’il ne peut pas expérimenter.

Avant que notre enfant grandisse pour des histoires plus sérieuses, il doit être accompagné par ses parents dans le monde des livres. Un bébé de quelques mois préférera sûrement un livre avec de grandes images et des couleurs vives. Il n’est pas certain qu’il accepte de « lire » un livre à partir du début. Il peut par exemple adorer tourner les pages, ou faire connaissance avec le livre avec sa langue ou ses dents. Préférez donc des livres solides et sûrs, adaptés aux morsures.

En règle générale, les experts recommandent de commencer la lecture à voix haute par des poèmes ou des rimes. Même si bébé ne comprend pas leur contenu, il peut être enchanté par la mélodie ou le rythme du texte. Mais ne faisons pas de cette lecture une obligation. Certains enfants peuvent s’ennuyer avec des poèmes et préfèrent des contenus adaptés à leur développement. Dans tous les cas, même si vous pensez ne pas être doué pour la lecture à voix haute et qu’un conte lu par un acteur est beaucoup mieux, ne baissez pas les bras ! Ce qui est le plus important pour votre enfant, c’est le contact avec ses parents et le temps passe avec vous.

On lit le plus souvent à son enfant avant de dormir, cela l’apaise et c’est également le moment où les parents ont plus de temps… Mais on peut également lire des livres pendant le bain, en voyage, ou dans la salle d’attente chez le médecin. Deux ou trois petits textes lui sont suffisants. Dernièrement, un papa lisant « Fifi brindacier » à son enfant dans le bus a fait sensation sur internet… Le papa est interrogé : 

Vous lisez souvent à votre enfant dans le bus ? Je lis très souvent, c’est devenu un rituel. J’ai toujours un livre avec moi au cas où mon fils en aurait envie.

Encore une question :

Comment transmettre à son enfant l’amour de la lecture ? Je pense que cela doit être naturel, sans efforts. Si à la maison la lecture est une chose naturelle, il en sera de même pour l’enfant.

Jusqu’à quel âge lire à haute voix ?

Les parents pensent souvent que quand leur enfant va à l’école, il est temps pour lui de lire tout seul – explique Irena Kozminska – fondatrice d’une fondation pour la promotion de la lecture aux enfants. Mais pour un petit, lecteur encore inexpérimenté, lire tout seul peut être un vrai défi. Mais si les parents ne veulent pas louper les meilleures années de lecture de leur enfant, ils devraient lui lire jusqu’à l’âge de 12 ans et même plus.

Elle souligne justement le rôle irremplaçable des parents : Les enfants, dont les parents ne jouent pas avec eux, ne s’amusent pas, ne leur lisent rien, mais par contre assoient leur enfant devant un écran, n’ont pas de réelle perception du sens de la parole, parce que pour apprendre une langue l’enfant a besoin d’un contact émotionnel avec ses proches. Heureusement – affirme I. Kozminska – la conscience et le nombre de familles faisant de la lecture un rituel de chaque jour grandit.

Le plus important est que l’enfant associe toujours la lecture avec le plaisir.

Dormir, dooormir, se reposer
Dans le lit des parents. Dormir avec bébé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Navigation
Fermer

Mon Panier

Great to see you here !

A password will be sent to your email address.

Your personal data will be used to support your experience throughout this website, to manage access to your account, and for other purposes described in our politique de confidentialité.

Already got an account?

Fermer

Les catégories